Bienfaits de la phycocyanine

La spiruline fait partie des compléments alimentaires les plus prisés. Elle est composée de nombreux nutriments. Les scientifiques estiment qu’il s’agit d’un aliment complet. Parmi ses grandes forces se trouve son fort pouvoir antioxydant. Celui-ci provient notamment de la phycocyanine.

Description

La phycocyanine est l’or bleu de la spiruline.
La phycocyanine est également présente en petite quantité dans la klamath.
Elle se révèle relativement efficace pour combattre un grand nombre de problèmes de santé courants. Les études démontrent que cet antioxydant serait 6000 à 7000 fois plus actif que la spiruline en elle-même. De même, les scientifiques estiment que son pouvoir antioxydant serait :

  • 70 fois plus important que celui du superoxyde dismutase (SOD) ;
  • 16 fois plus important que celui de la vitamine E ;
  • 20 fois plus important que celui de la vitamine C.

Rôles DE LA PHYCOCYANINE ?

DE L’OR BLEU POUR UN HIVER EN FORME

Les rôles de la phycocyanine ne sont pas encore parfaitement connus du monde scientifique. Cependant, par recoupement entre les actions de la spiruline et celles des antioxydants, les scientifiques s’accordent à dire que les rôles de la phycocyanine seraient :

  • la différenciation des cellules souches ;
  • l’arrêt du développement des cellules « anormales » ;
  • la modulation du système immunitaire ;
  • une action antioxydante et antiradicalaire ;
  • la lutte contre le développement des micro-organismes dangereux ;
  • une action protectrice des émonctoires ;
  • la diminution de la toxicité des produits chimiques ;
  • une action sur le métabolisme des sucres ;
  • l’augmentation de l’énergie générale.

Bienfaits de la phycocyanine

Les bienfaits de la phycocyanine sur la santé sont intimement liés à ceux de la spiruline. C’est donc elle qui sert généralement de base aux études scientifiques.

Réduction des lipides sanguins

Un ensemble d’essais comptant peu de sujets indique que la spiruline pourrait avoir une efficacité dans la réduction du taux de lipides sanguins. Une étude, publiée en 2008, démontre que la spiruline réduit légèrement le taux de cholestérol, en particulier chez les femmes.

Une autre étude, basée sur un dosage de 5 g de spiruline pendant 15 jours, confirme que cette dernière permet d’augmenter les niveaux de HDL cholestérol et diminuer ceux de LDL cholestérol et ceux des triglycérides.

Cependant, à la vue du nombre réduit de sujets étudiés, des recherches de plus grande ampleur sont nécessaires afin de confirmer son efficacité dans la lutte contre le mauvais cholestérol.

Les scientifiques ont néanmoins démontré que la phycocyanine possède une action sur l’organisme qui empêche la peroxydation des lipidesIl s’agit, sans doute, d’une des raisons qui fait de la phycocyanine une très bonne alliée contre le cholestérol.

Diminution des symptômes de la rhinite allergique

Les bienfaits de la phycocyanine ne s’arrêtent pas là.
Selon une étude menée en Turquie sur un groupe de 129 personnes souffrant de rhinite allergique, la prise de spiruline pourrait avoir un impact significatif sur la réduction des symptômes.

Les scientifiques estiment que les propriétés anti-inflammatoires de la spiruline et notamment de la phycocyanine pourraient être responsables de la réduction des symptômes d’inflammation accompagnant les allergies nasales. D’autres études indiquent également qu’elle a un rôle positif sur le système immunitaire des muqueuses nasales.

Des scientifiques ont démontré que la phycocyanine possède un rôle anti-inflammatoire dans l’organisme en éliminant certains types de radicaux libres. Il semble aussi que la phycocyanine abaisse le taux d’immunoglobulines E ( IgE) et accroisse favorablement le taux d’immunoglobulines A ( IgA).

Stabilisation du diabète

Des études préliminaires, menées sur un petit échantillon de personnes atteintes de diabète de type 2, semblent démontrer qu’un traitement de 2 mois avec la spiruline peut réduire les niveaux de glycémie à jeun.

Une autre étude, également menée sur un échantillon restreint de personnes diabétiques et atteintes du VIH, indique que la spiruline augmente l’efficacité de l’insuline. Cependant, devant la petitesse du nombre de personnes testées, des études complémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Réduction du stress oxydatif

Au cours d’un essai préliminaire mené auprès de 37 sujets diabétiques, les scientifiques ont découvert que la spiruline avait eu un effet bénéfique sur les taux de triglycérides sanguins ainsi que sur certains marqueurs de l’inflammation et du stress oxydatif.

Prévention des dégénérations neurologiques

La phycocyanine constitue une molécule d’un grand intérêt pour prévenir les maladies neurologiques dégénératives.

En effet, les scientifiques ont démontré que la phycocyanine se lie avec certaines substances dommageables pour les neurones réduisant ainsi le stress oxydatif du cerveauPar ailleurs, la phycocyanine améliore la régénération nerveuse et empêche certains types d’inflammation Pour cela, cette molécule constitue une alternative future possible pour des troubles tels qu’Alzheimer.

Résistance à l’effort

Selon divers essais, la spiruline pourrait augmenter la résistance à l’effort à la fois pour les sportifs et pour les personnes non entraînées.

En effet, selon un essai effectué avec 16 personnes ne pratiquant pas d’activité physique de manière régulière, la spiruline a permis de réduire le stress oxydatif et les courbatures obtenues après un exercice physique.

Un autre essai, effectué sur des sportifs entraînés, a démontré qu’un dosage de 6 g de spiruline, sur une période d’un mois, à augmenter leurs performances physiques.

Réduction des troubles déficitaires de l’attention

Le trouble déficitaire de l’attention, avec ou sans hyperactivité, touche de plus en plus d’enfants. Un essai, mené en Israël, a rapporté qu’un complexe contenant 6 plantes, dont de la spiruline, a permis d’améliorer la capacité d’attention des enfants.

Cependant, même si les résultats sont encourageants, il n’est pas possible de déduire si l’effet est spécifiquement dû à la cyanobactérie ou à la phycocyanine.

Protection contre le cancer

Selon les scientifiques, la phycocyanine possède des effets anticancéreux.
En effet, selon leurs observations, elle empêche la croissance cellulaire de la tumeur et pourrait même induire l’apoptose.

Cependant, au niveau des recherches actuelles, il est incorrect d’affirmer que l’extrait de spiruline seul peut traiter le cancer. Il s’agit d’une piste de plus à ajouter à l’arsenal thérapeutique déjà existant.

Maîtrise ou perte de poids

 

La spiruline est très souvent citée comme un coupe-faim naturel.

Cependant, cette allégation est basée sur une étude dont les résultats n’ont pas été concluants. Il est donc erroné d’affirmer que la spiruline réduit l’appétit et permet de perdre du poids.

Des études, de plus grande ampleur et selon une meilleure qualité méthodologique, doivent être entreprises afin d’infirmer ou d’affirmer de manière certaine le rôle potentiel de la cyanobactérie dans une stratégie de perte de poids.

Néanmoins, il est clair qu’en réduisant l’oxydation de cellules, la phycocyanine limite les phénomènes inflammatoires souvent liés à la prise de poids.

Nous suivre

Ruin Blue
Phycocyanine